OK
fr | en

Le printemps des arts à Paris

FRANCE. Paris. 1989. Eiffel tower 100th anniversary.

Au Printemps, Paris célébrera la création – qu’il s’agisse d’art, d’artisanat ou de design, international ou français, passé ou contemporain, tous seront présents à l’un ou l’autre des nombreux événements qui auront lieu dans la capitale à partir du mois de mars – Pad, Art Paris Art Fair, AD Collections, JEMA, D’Days… des rendez-vous incontournables du monde de l’art.

L’effervescence débutera avec le PAD Paris qui, du 29 mars au 3 avril, investira les Jardins des Tuileries. Il s’agira d’une édition anniversaire puisque cette foire spécialisée dans l’art et (surtout) le design ainsi que les arts décoratifs fête ses 20 ans.

Au même moment, du 31 mars au 3 avril, Art Paris Art Fair rassemblera, sous la nef du Grand Palais, près de 143 galeries d’art moderne et contemporain, présentant des œuvres d’art de l’après-guerre à nous jours, européennes et mais aussi parfois plus lointaines (Azerbaïdjan et Colombie par exemple ou encore Corée du Sud qui est, cette année, l’invité d’honneur).

En Avril – du 1er au 10 – se tiendra la seconde édition d’AD Collections, une manifestation organisée par le magazine AD, en partenariat avec le Mobilier National, qui célèbre le renouveau des arts décoratifs. La première édition d’AD Collections, l’année dernière, s’était tenue au Ministère des Affaires Etrangères. Cette année, c’est dans les salons néo-classiques de l’Hôtel de la Marine, Place de la Concorde, que sera exposée une sélection d’objets et de meubles d’exception, des pièces très récentes ou inédites de designers, artistes et décorateurs. La Galerie Carole Decombe y présentera le travail de Mydriaz d’une part et de Jeremy Maxwell Wintrebert, de l’autre. Mydriaz est un trio d’artistes-artisans spécialisés dans le travail du laiton, pour AD seront exposées trois de leurs réalisations : la table et le lampadaire « Phasme » ainsi que le miroir « Retable ». Quant à Jeremy Maxwell Wintrebert, artiste verrier, il exposera 3 pièces totalement inédites, développées sur le thème de la couleur noire : une suspension appelée « Black Rain », une table « Black Rock » et un vase « Void ».

Du 1er au 3 avril, se déroulera également la dixième édition des JEMA, Journées Européennes des Métiers d’Art, qui propose au public de découvrir près de 200 savoir-faire par la visite d’ateliers (5000 en tout) ouverts au public pour l’occasion, en France et dans une quinzaine de pays européens. L’occasion de se familiariser avec ces métiers d’exception, parfois peu connus : céramistes, verriers mais aussi dinandiers et plumassiers…

Enfin, du 30 mai au 5 juin, auront lieu les « 7 jours à Paris », qui regroupent 4 grandes manifestations autour de l’art, du design mais aussi des antiquités: D’Days, l’ événement de printemps du Carré Rive Gauche, la Nocturne Rive Droite et Art Saint-Germain-des-Prés.

Depuis 15 ans, les D’Days mettent en avant les créations et les enjeux du design. Le festival est devenu un véritable observatoire des innovations que proposent les designers, les éditeurs, les galeries et les institutions. Le thème cette année est « R/Evolution » : énergie, production, consommation, les usages et le quotidien changent ; les objets participent de cette évolution et peuvent offrir des solutions concrètes – à découvrir sur plusieurs parcours dans la Capitale.

Le 31 mai, le Carré Rive Gauche organise son événement de printemps en réunissant nombre de galeries et antiquaires du 7ème arrondissement autour d’un thème commun : les femmes. Les expositions proposées par chaque galerie participante traiteront donc de ce thème. La femme est muse, inspiratrice, créatrice, ses facettes sont multiples et elle occupe une place singulière dans le monde de l’Art…La Galerie Carole Decombe, pour qui le sujet résonne comme évidence, présentera l’exposition « Femmes, Femmes, Femmes » qui montrera les dernières créations des artistes femmes qu’elle suit depuis son ouverture: Isabelle Sicart, céramiste, Manuela Paul-Cavallier, peintre et doreuse, Valérie Kling et Agnès Baillon, sculpteurs, Diana Lui et LiliRoze photographes. Quelles soient esthétiques, poétiques ou politiques, les oeuvres seront à l’image de leurs créatrices, inspirées et talentueuses. Fidèle à sa volonté de croiser le monde décoratif du XXème à celui du XXIème, la galerie mêlera ces créations contemporaines aux pièces de mobilier scandinave dessinées et conçues par Nanna Ditzel, designer danoise qui a marqué les arts décoratifs par sa personnalité audacieuse.

Le 1er juin, de l’autre côté de la seine, les amateurs et collectionneurs d’art pourront parcourir la Rive Droite qui organise sa « Nocturne », une soirée de rencontres, de dédicaces et de vernissages dans les galeries de la rue de Matignon à la rue du Faubourg St-Honoré.,

Le lendemain, « Art Saint-Germain-des-Près » lancera son édition 2016. Sur plusieurs jours, les galeries participantes organisent des vernissages : art moderne et contemporain, art décoratifs ou encore arts premiers et archéologie.

Un programme chargé donc pour un printemps sous le signe de l’art et de la création !

Cécile J.

Posté le 29 février 2016