OK
fr | en

AD Collections et les journées européennes des métiers d’art

DSC7786_v1-640x350

La création est à l’honneur en ce début de printemps. De nombreuses manifestations, à Paris et dans toute la France, célèbreront dès la fin du mois de mars les artistes, artisans et designers contemporains. Parmi elles, les JEMA – Journées Européennes des Métiers d’Art – ainsi qu’AD Collections, au Quai d’Orsay, où la galerie Carole Decombe exposera trois œuvres de la céramiste Isabelle Sicart et du designer Emmanuel Levet Stenne.

AD COLLECTIONS

Du 26 mars au 5 avril, la première édition d’AD Collections réunit, dans les salons du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, les œuvres de cinquante artistes et artisans français, sélectionnés par la rédaction d’AD Magazine. AD – Architectural Digest – soutient depuis longtemps les créations et le design contemporains, et depuis 2009, il organise déjà l’événement AD Interieurs qui met en avant l’art de vivre à la française. Avec l’exposition AD Collections, c’est l’artisanat d’exception qui est célébré. Cent cinquante pièces (trois créations de chaque artiste) seront exposées – des objets et meubles de haute facture, édités en petit nombre. Ces œuvres sont toutes inédites et représentatives du travail de leurs auteurs. Sculpteurs, designers, architectes, artisans ou décorateurs contemporains, tous seront rassemblés dans cet écrin second empire que sont les salons du quai d’Orsay, où se côtoieront ainsi le passé et le présent des arts décoratifs français.

La Galerie Carole Decombe qui soutient, entre autre, la création en exposant des artistes ou plutôt des artisans d’art (maître verrier, bronzier, sculpteur … ) sera présente, et y défendra trois œuvres, fruits de la collaboration inédite entre la céramiste Isabelle Sicart et le designer Emmanuel Levet Stenne. Isabelle travaille le grès et l’argile, elle les façonne souvent dans des formes organiques. Elle crée des sculptures, des luminaires, des pièces de mobilier. Les trois oeuvres exposées sont les guéridons et bouts de canapé « Slepicka », « Polka » et « Sirtaki », où le grès émaillé se mélange audacieusement, pour les plateaux, au bois tourné , au bronze poli, ou à la fonte d’aluminium laquée. Toutes sont imaginées et conçues en collaboration avec le designer Emmanuel Levet-Stenne, autre artiste qu’expose régulièrement la galeriste.

LES JOURNEES EUROPEENNES DES METIERS D’ART

AD collections est un des nombreux événements (pas moins de 6000!) des JEMA – journées européennes des métiers d’art – qui se tiennent les 27, 28 et 29 mars dans toute la France et dans 12 autres pays européens. Depuis plus de 10 ans, cette manifestation s’attache à révéler et diffuser la création artisanale et les savoir-faire.

Pour leur 9ème édition, les JEMA ont choisi d’explorer le thème des « Territoires de l’Innovation ». Il s’agit donc cette année de découvrir les nouvelles méthodes de travail et de conception. Les matériaux, outils et techniques évoluant sans cesse, les possibilités de renouvellement de la création artisanale contemporaine sont multiples, que ce soit dans le design, la mode, le luxe ou l’architecture. Les ateliers, lieux de création uniques, sont souvent de véritables laboratoires d’innovation, où gestes ancestraux et matériaux modernes coexistent. Les nouvelles technologies numériques et leurs applications seront mis en avant avec Speed Lab Fab à Nancy, l’exposition « L’Usage des Formes » au Palais de Tokyo questionnera la relation passionnée que les créateurs entretiennent avec leurs outils, la technique au service de la création, « Mutations » au musée des Arts Décoratifs partira d’un objet, le hanap des métiers d’art de l’orfèvre Lucien Falize réalisé en 1896, pour en créer un autre, l’objet contemporain sera donc au centre de l’exposition, il s’agit d’inventer le futur en revisitant le passé.

Mais démontrer que les métiers d’art sont de véritables territoires d’innovation n’est pas le seul enjeu des JEMA: la transmission des savoir-faire, qui est le socle du renouveau de l’artisanat, en est un autre. Ainsi, rencontres avec les artistes, ateliers-découvertes, visites guidées, initiations, souvent à l’attention du jeune public, seront mis en place pour préparer la relève des artisans des métiers d’art.

Cécile J.

Posté le 26 mars 2015